#18 - La solution !

Publié le par Dawawa

 

La solution était là, juste au bas de la page, sous une publicité qui promettait qu’avec la crème Big Boobs, vous doubleriez le volume de vos seins après seulement 30 jours d’application. Voisine d’une autre qui promettait qu’avec les capsules Jaminci, vous pourriez perdre 5 kilos par jour, sans régime et sans exercice.

 

C’était aussi une publicité mais qui semblait tellement plus sérieuse que les 2 autres. Suivait en dessous, un bref article dans lequel on expliquait que ce produit avait été testé sur des rats de laboratoire et qu’il permettait aux vampires de redevenir des humains. Le produit était même recommandé par un docteur, le Docteur Ese Cro.

 

Il me vint à l’esprit que cela pourrait être un attrape-nigaud. Je repensais à cette femme que j’avais présumé être Daisy, la veille au parc. J’étais convaincu que c’était bien elle. Elle avait du prendre ce produit, et cela avait fonctionné. Peut-être n’avait-elle pas voulu m’avouer la vérité, et avait préféré ne pas me reconnaître pour une raison qu’elle seule connaissait. Bref, j’essayais de me convaincre que ce Vampiromachintruc fonctionnait. Je n’avais pas le choix d’y croire, puisque que c’était mon unique espoir.

 

J’ai retiré de mon tiroir mes économies et j’ai fais le calcul. J’avais en tout $ 7 431.73. J’ai décidé de prendre pour moi deux mille dollars qui me serviraient à payer le traitement et à tenir un bout de temps. J’ai placé le reste dans une enveloppe que je laisserais pour Claude et les enfants. Je savais bien que Claude pouvait se débrouiller pour trouver de l’argent comme il voulait, mais je tenais à ce que mes enfants aient de quoi se nourrir.

---------------------------------------------------------------------------------

Claude,

Quand tu liras ceci, je sera i déja loin.. Je laisse mon alliance car en ce qui me concerne ce mariage est terminé. Je sais tout Claude, ce que tu as fait et l’homme que tu es. Je pars me refaire une santé, reprendre des forces, puis je reviendrai reprendre mes enfants. Tu auras des nouvelles de moi, par l’intermédiaire de mon avocat. J’ai l’intention de demander le divorce. Ne me cherches pas, et ne crois pas que je te reviendrai. Je te hais Claude Faivre ! Je souhaite que tu pourrisses en enfer. Tu paieras le mal que tu as fait . Ce n’est pas une menace, c’est une promesse.

Kapa

 

 

---------------------------------------------------------------------------------

 

Puis j’ai écris un bref mot pour Claude. Je regrettais de ne pas pouvoir emmener les enfants avec moi. Ce n’était pas possible pour l’instant. Je n’étais pourtant pas trop inquiète pour eux, Claude ne leur avait jamais rien fait, et dans les entrevues il disait, qu’il ne leur ferait jamais de mal.

 

Je réfléchissais et faisais des plans. Je devais me procurer le traitement puis une fois redevenu la Kapa d’autrefois, il me faudrait trouver du travail. Je pourrais peut-être appeler mon ancien patron, il m’aimait bien, peut-être acceptera-il de me redonner mon ancien poste. Il me faudrait trouver un appartement, et lorsque je serai bien installé, je pourrai alors reprendre les enfants. J’avais l’intention de tout leur raconté. Une fois informé, mon aîné Pietro ne pourrait refuser de m’aider. Puis, je dénoncerai Claude à la police. Mais surtout, il me faudrait panser mes blessures.

 

Une chose était sûre, j’allais me venger de Claude. Il payerait tout le mal qu’il m’avait fait. Et ma vengeance serait terrible !

 

J’ai laissé le mot pour Claude bien en évidence sur son oreiller, et en dessous j’ai déposé mon alliance. Ce mariage était en ce qui me concernait terminé ! Peut-être pourrais-je, demander son annulation.

 

Puis, je suis parti. Détalant, sans même me retourner une dernière fois, pour regarder la maison. En chemin, je pensais à tout ce que j’avais appris ce soir. Quelle idiote j’étais ! Je savais bien que cela me ferait mal longtemps, et que mes blessures seraient longues à guérir.

 

Je devais obtenir le traitement avant que la nuit ne s’achève, sinon il me faudrait trouver un endroit où me planquer pour la journée. J’ai trouvé l’endroit facilement. Un simple carton sur le mur de l’édifice, indiquait que j’étais au bon endroit. Ce n’était pas vraiment l’idée que je me faisais d’un laboratoire, mais bon, je n’en avais jamais vu auparavant.

 

J’ai frappé, et un type a l’air louche est venu ouvrir. Il n’était pas seul, un homme aussi inquiétant que lui était là aussi. L’odeur qui me monta au nez était écœurante. Le laboratoire était en fait, un simple et petit appartement d’une seule pièce. L’endroit était crasseux, empestait et grouillait de rats. Des assiettes sales traînaient ici et là. Un matelas sur le sol couvert de saleté, devait servir de lit. J’ai eu envie de fuir, mais je n’avais pas le choix. Je devais croire, et espérer que ces 2 types avaient un traitement pour me sauver la vie.

 

Kapa : Bonjour. Je suis venu acheter de la vampirotoline ou vampirocoline, ou vampirociline, euh … attendez, je l’ai écrit sur un papier …

Le type devant moi me répondit : Ouais, ça va la tite dame, je sais de quoi vous parlez.

Le type plus loin : Ouais, mettons que ça se voit ! Hein Jos ?

Kapa : C’est ici le laboratoire ?

Jos : Non le labo est plus loin, mais c’est ici que nous vendons nos produits.

Kapa : Et les rats ? Pourquoi ils ne sont pas au laboratoire ?

Le type plus loin  (éclatant de rire) : Ils font partie de la famille. Ils sont comme nos enfants, pas vrai Jos ?

Jos : La ferme Pipi0lit !

 

Jos : Nous gardons les rats ici, pour être bien certain qu’ils se portent bien et qu’il n’y a pas de complication.

Pipi0lit (Riant encore plus fort) : Pis ils ont droit à un bain tous les matins  ! Vraiment elle en fume du bon la m’dame, va me faire pisser dans mon froc si elle arrête pas.

 

Jos : Vous avez de quoi payé ma tite dame ?

Kapa : Oui bien sûr. Dites, ça marche pour vrai votre médication  Monsieur ?

Jos : Absolument ! Sinon j’en vendrais pas.

Pipi0lit (riant toujours) : Y’a qu’à regarder les rats m’dame ! Sont plus du tout des vampires … Ha ha ha ha ha….

Jos : La ferme  Pipi0lit !

Kapa : Et est-ce qu’il y a des effets secondaires ?

 

Pipi0lit (plié en deux)  : Non mais elle ne fait pas que fumer la m’dame, elle se pique à coup sûr … Des effets secondaires ! Oui, y’en a un en fait, vous serez changé en humain  ! Ha ha ha ha ha ….

Jos : Ta gueule Pipi0lit ! Un peu de respect pour la clientèle. Euh … pour répondre à votre question, personne n’est jamais venu se plaindre.

Kapa : C’est long avant que le traitement fasse effet ?

Jos : Non, l’effet est immédiat, quelques minutes pas plus.

 

Je n’en revenais pas ! Je l’aurais embrassé ce type ! J’allais redevenir moi  …

Kapa : Bon j’en prends une bouteille.

 

Jos : Vous allez devoir attendre un peu me dit le type. Je dois aller chercher le produit au labo. Mon pote … euh … mon assistant va bien s’occuper de vous. Hein Pipi0lit ?

Pipi0lit : Ouais m’dame ! Je vais bien m’occuper de vous.

Je n’aimais pas tellement l’idée de rester seule avec ce type. Il me mettait mal à l’aise. Il avait cette façon de me regarder …

 

Pipi0lit : Une tite-frette M’dame ?

Kapa : Une quoi ?

Pipi0lit : Une petite bière froide M’dame 

Kapa : Euh… Oui, je veux bien.  Merci euh … Monsieur.

J’avais soif, j’étais sur les nerfs, l’alcool me ferait du bien.

 

La bière était fraîche et bonne. Assise à côté de Pipiquelquechose, je guettais le retour de l’autre type, j’avais hâte de le voir revenir.

 

Pipi0lit : Vous deviez être pas trop laide avant ? Vous seriez presque baisable si vous étiez pas emmanché de même. Vous devriez revenir nous voir après. On pourrait se faire une tite partie de jambes en l'air … Je suis assez bon baiseur vous savez et puis j’en ai pas une tite et pis …

Et alors que ce dégoûtant personnage, me faisait part de ses talents, le type Jos revient enfin.

Jos : Pipi0lit, tu penses qu’à ça ! Laisses donc la tite dame, tranquille.

" Tu trouves pas qu’elle serait appétissante la m’dame ? " Dit l’affreux, en me détaillant de la tête au pied.

 

J’en avais assez, alors je me suis fâché, et j’ai sorti ma gueule de vampire. Je crois que j’ai réussi à lui faire peur !

Pipi0lit: Oh la M’dame est pas contente ! C’est pas bien de faire sa méchante …

Kapa : La ferme Pipiquelquechose.

 

Jos, le moins crétin des deux, me remit enfin le précieux traitement. " Buvez-le d’un coup ma tite dame " me dit-il.

Je l’ai remercié, puis payé. Alors que j’allais décapsuler la bouteille, il m’arrêta.

Jos : Non Non, arrêtez Madame. Vous allez pas prendre ça ici. Je ne veux pas d’ennuis. Allez prendre ça ailleurs !

Toujours la même chose ! Le service après vente était pourri même ici !

 

Je me suis donc retrouvé à la rue, tenant dans mes mains ma précieuse bouteille. J’ai marché un peu, tout en faisait une petite prière. Mon dieu, faites que ce qu’il y a là-dedans ne me rende pas malade, et faites que je redevienne la Kapa d’avant.

 

Il n’y avait personne en vue, j’ai décapsulé la bouteille, et j’ai avalé le truc d’un trait. Ce n’était pas mauvais, seulement un peu amer.

 

L’effet fut spectaculaire, mon corps se contorsionna dans tous les sens, j’ai vu 10 millions d’étoiles, et je crois que mes pieds ont même quitté le sol.

 

Et puis, plus rien …

 

Publié dans Épisodes récents

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
déjà le 18ème chapitre ! je me suis laissée transporter par la famille banal sans m'en rendre compte ! bravo pour l'écriture si prenante et l'histoire pleine de rebondissements ! je dois filer, j'ai le chapitre 19 qui m'attends....
Répondre
F
Oh, la photo avec les dents sur le bras. Superbe ! Et les deux malfrats, avec leurs rats, dans un décor sordide à souhait... je rattrape mon retard, mais quel plaisir
Répondre
S
J'avais presque la trouille de lire la suite ! D'où tu nous les sors, ces types ? ils font plus vrai que vrai ! Et quand on sait à quel point Kapa est naïve, ça fait peur pour ce qui pourrait lui arriver par la suite.D'autant qu'elle est partie sans aucun point de chute, sans sécurité.Superbe épisode, rien n'est jamais acquis, avec toi.
Répondre
S
HAAAAAA pk tu t'arrêtes maintenan tu n'as pas honte 2 ns faire attendre???<br />  <br /> LOL non jdéconne !
Répondre
J
dépêche d'écrire la suite...
Répondre